logo BDSP

Base documentaire


  1. De nouvelles écoles pour le Tiers monde.

    Article - En français

    En 1990, à Jantien (Thaïlande), 155 gouvernements, 30 agences internationales et une centaine d'organisations non gouvernementales ont convenu que l'éducation primaire est un droit pour tous les enfants, un moyen extraordinaire pour améliorer les conditions de vie de tous et en particulier des fillettes et des femmes, les grandes oubliées du système éducatif surtout en Asie du Sud et Afrique.

    Pourtant, les obstacles sont nombreux : manque de matériel, de locaux, professeurs devant faire un second métier pour vivre, malnutrition des enfants et une pédagogie inadaptée, car héritée au XIXe siècle des pays occidentaux.

    Les guerres et les exodes sont également terriblement destructeurs.

    Mais les populations, alphabétisées ou non, sont demandeuses d'instruction pour leurs enfants.

    Des programmes d'éducation adaptées aux pays en développement se mettent en place.

    Les rythmes scolaires complètent les rythmes agricoles, les écoles se rapprochent des villages et des bidonvilles, la radio et la télévision sont utilisées, des crèches sont ouvertes pour que les grandes soeurs puissent y déposer les benjamins, par exemple.

    Car l'instruction des filles est le plus rentable des investissements pour l'économie, la natalité et les soins aux enfants.

    Mots-clés Pascal : Ecole primaire, Education, Enfant, Pays en développement

    Mots-clés Pascal anglais : Primary school, Education, Child, Developing countries

    Notice produite par :
    CHUSA - Centre de Documentation en Santé Publique - Faculté Saint-Antoine

    Code Inist : 002B30A. Création : 22/11/1995.