logo BDSP

Base documentaire


  1. Novel proteaceous infectious particles cause scrapie.

    Article - En anglais

    Traduction en français : Nouvelles particules infectieuses de nature protéique (prions) à l'origine de la scrapie.

    Compte rendu de recherche.

    Suite à l'infection puis à une longue période d'incubation, l'agent de la scrapie provoque une maladie dégénérative du système nerveux central chez les moutons et les chèvres.

    Six critères évidents dont la sensibilité aux protéases, démontrent que cet agent contient une protéine nécessaire à l'infectivité.

    Bien que l'agent de la scrapie soit inactivé de façon irréversible en milieu alcalin, il est résistant à cinq procédés d'inactivation modifiant plus spécifiquement les acides nucléiques.

    Cet agent présente une hétérogénéité de taille, résultat apparemment de son hydrophobie ; la plus petite forme aurait un poids moléculaire de 50000 au moins.

    En raison de ces nouvelles propriétés, qui distinguent l'agent de la scrapie des virus, plasmides et viroides, le terme de prion a été proposé pour désigner cette petite particule, résistante à l'inactivation par la plupart des procédés modifiant les acides nucléiques.

    Les connaissances sur la structure de l'agent de la scrapie devraient être importantes pour la compréhension des causes de différentes maladies dégénératives.

    Mots-clés Pascal : Génétique

    Mots-clés Pascal anglais : Genetics

    Logo du centre Notice produite par :
    CCLIN Sud-Est - Centre de Coordination de la Lutte contre les Infections Nosocomiales Sud-Est

    Cote : 01381

    Code Inist : 002B30A11. Création : 199510.