logo BDSP

Base documentaire


  1. Efficacité de l'antibiopraphylaxie par amikacine dans la nephrolithomie percutanée.

    Article - En français

    Recommandations et protocoles.

    Cet essai randomisé a pour but d'évaluer l'efficacité de l'antibioprophylaxie pour réduire les complications infectieuses periopératoires (8 jours) dans la chirurgie percutanée de la lithiase rénale.

    En l'absence de traitement de référence, l'AMK a été comparée, en double aveugle, à un placebo (PCB).

    Trois injections sont réalisées : 12h avant l'intervention, à l'induction de l'anesthésie et 12h après.

    A chaque injection, le groupe AMK reçoit 7,5mg/kg d'amikacine.

    Seuls, peuvent être inclus, les patients ne présentant pas d'infection urinaire détectable et sans éventuel facteurs de risque de toxicité (insuffisance rénale latente, allergie...). Cinquante dossiers sont exploitables : 27 dans le groupe sont comparables pour tous les facteurs de risque d'infection.

    Aucune complication à type d'intolérance ou de toxicité n'est retrouvée.

    L'écologie bactérienne n'a pas été modifiée.

    Le taux global d'infection est significativement diminué dans le groupe AMK pendant toute la durée de l'étude.

    A J8, on note 56,52% d'infection dans le groupe PCB contre 14,8% dans le groupe AMK.

    La réduction de près de 75% des complications infectieuses obtenue par cette prophylaxie par amikacine permet sa recommandation dans la néphrolithotomie percutanée.

    Mots-clés Pascal : Antibiotique, Infection, Prévention

    Mots-clés Pascal anglais : Antibiotic, Infection, Prevention

    Logo du centre Notice produite par :
    CCLIN Sud-Est - Centre de Coordination de la Lutte contre les Infections Nosocomiales Sud-Est

    Cote : 01358

    Code Inist : 002B30A11. Création : 199510.