logo BDSP

Base documentaire


  1. Intérêt d'une antibioprophylaxie per-opératoire stricte dans la chirurgie prothétique de la hanche et du genou.

    Article - En français

    Compte rendu de recherche.

    L'antibioprophylaxie est nécessaire pour limiter le nombre d'infections du site opératoire après arthroplastie.

    Cependant, les modalités de cette prévention, notamment sa durée, sont encore en évolution.

    Cette étude a été réalisée afin d'évaluer l'efficacité de l'administration per-opératoire stricte de cefamandole en 1989 et de cloxacilline en 1990 lors de la mise en place de prothèse articulaire. 736 interventions pour arthroplastie de hanche ou genou ont été incluses dans cette étude.

    L'antibiotique a été administré en pré-opératoire immédiat, avec une reinjection pour les intervention de plus de deux heures.

    Cette étude a démontré que l'administration per-opératoire stricte de l'antibioprophylaxie est efficace pour la prévention d'une infection post-opératoire après arthroplastie.

    Aucune différence n'a pu être décelée dans l'incidence des infections du site opératoire survenant après utilisation de cefamandole ou de cloxacilline.

    Mots-clés Pascal : Complication, Peropératoire, Chirurgie, Infection, Antibiotique, Prévention, Chirurgie orthopédique

    Mots-clés Pascal anglais : Complication, Intraoperative, Surgery, Infection, Antibiotic, Prevention, Orthopedic surgery

    Logo du centre Notice produite par :
    CCLIN Sud-Est - Centre de Coordination de la Lutte contre les Infections Nosocomiales Sud-Est

    Cote : 00914

    Code Inist : 002B30A11. Création : 199510.