logo BDSP

Base documentaire


  1. Obligation de vaccination contre l'hépatite B : il faut encore aller plus loin.

    Article - En français

    Synthèse.

    L'obligation vaccinale récente concerne le personnel de santé.

    Il faut maintenant proposer le vaccin aux autres salariés.

    En effet cette affectation entraîne un absentéisme onéreux.

    Le risque de contamination non professionnelle est réel par comptage familial ou touristique.

    L'affectation devient chronique dans 10% des cas avec évolution vers la cirrhose, risque majoré de cancer du foie, risque de transmission aux nouveaux nés par leurs mères contaminées.

    Le traitement de ces formes par l'interféron est coûteux.

    L'éradication de la maladie est l'objectif.

    La vaccination complète revient aujourd'hui à 150 francs aux collectivités, à comparer aux 120 jours d'absence et aux 110000 ff de prestations servies dans les formes simples.

    Un seul arrêt évité finance la vaccination de 700 personnes.

    A l'AP-HP où le nombre de cas a été divisé par 15 en 10 ans, le vaccin est désormais proposé à l'ensemble du personnel.

    Mots-clés Pascal : Hépatite virale B, Infection, Prévention, Personnel sanitaire, Hôpital, Vaccination, Risque, Milieu professionnel, Contamination, Hépatite virale

    Mots-clés Pascal anglais : Viral hepatitis B, Infection, Prevention, Health staff, Hospital, Vaccination, Risk, Occupational environment, Contamination, Viral hepatitis

    Logo du centre Notice produite par :
    CCLIN Sud-Est - Centre de Coordination de la Lutte contre les Infections Nosocomiales Sud-Est

    Cote : 00200

    Code Inist : 002B30A11. Création : 199510.