logo BDSP

Base documentaire


  1. Infection urinaire sous cathétérisme uretral à demeure "anticorps fixés aux bactéries" et protéines de la phase aiguë.

    Article - En français

    Présentation de produit.

    La mise en place d'un cathétérisme vesical à demeure représente un risque septique urinaire non négligeable.

    Afin de déceler une infection urinaire haute, diverses méthodes invasives ont été décrites, mais cependant, ne sont pas adaptées à la pratique quotidienne.

    La recherche en immunofluorescence d'anticorps fixés aux bactéries (ACB) dans les urines a été proposée comme méthode simple et rationnelle pour reconnaître la participation parenchymateuse.

    La prise en charge et l'évolution d'infections urinaires chez 48 patientes porteuses de cathéter vésical à demeure sur une période de 3 semaines.

    Au bout d'une semaine, 94% des patientes présentaient une bactériurie significative et 17 d'entre elles (35%) des anticorps bactériens décelables dans les urines.

    En 2 et 3 semaines, le pourcentage de patientes « ACB positives » atteignait respectivement 59 et 79%. La concentration sérique en inhibiteur alpha 1 protéase montrait une bonne corrélation avec le taux d'anticorps fixés aux bactéries tandis que celle de la protéine C réactive accusait des variations individuelles importantes.

    Chez les patients sous cathétérisme à demeure, un contrôle hedbomadaire du sédiment urinaire (associé à la recherche d'ACB urinaire et à la mesure de la concentration sérique en inhibiteur d'alpha 1 protéase en temps voulu) semble suffisant pour permettre la mise en route de therapautiques améliorant le pronostic.

    Mots-clés Pascal : Infection, Appareil urinaire pathologie, Pyélonéphrite, Anticorps

    Mots-clés Pascal anglais : Infection, Urinary system disease, Pyelonephritis, Antibody

    Logo du centre Notice produite par :
    CCLIN Sud-Est - Centre de Coordination de la Lutte contre les Infections Nosocomiales Sud-Est

    Cote : 00548

    Code Inist : 002B30A11. Création : 199510.