logo BDSP

Base documentaire


  1. Le cytomegalovirus humain - 3ème colloque syntex.

    Article - En français

    Synthèse.

    L'infection aiguë par le CHU d'un sujet immunocompétent provoque une dépression immunitaire profonde et prolongée.

    Tous les résultats suggèrent que les effets immunosuppresseurs du cytomegalovirus humain (CMV) ne sont pas dues à la réplication du CMV dans les cellules du système immunitaire.

    Ils suggèrent au contraire, que le virus perturbe le fonctionnement d'une ou plusieurs populations de cellules, probablement les monocytes, ce qui entraîne un dysfonctionnement du système tout entier.

    Par ailleurs, vu le très faible taux d'infection des cellules immunocompétentes in vivo et in vitro, il est fort probable que le CMV exerce son effet non pas directement par une destruction cellulaire, mais plutôt indirectement en perturbant les fonctionsde ces cellules, notamment quant à la production de cytokines.

    Il existe également une relation entre CMV et le complexe HLA.

    Le CMV code pour certaines protéines présentant une homologie avec des protéines cellulaires qui pourraient jouer un rôle dans les réponses immunitaires : parmi celles-ci une molécule HLA de classe I. Ceci expliquerait le lien entre CMV et maladie du greffon contre l'hôte.

    Il existe en effet une corrélation entre infection à CMV et le taux de rejet du greffon.

    Mots-clés Pascal : Immunologie, Greffe, Système immunitaire

    Mots-clés Pascal anglais : Immunology, Graft, Immunity system

    Logo du centre Notice produite par :
    CCLIN Sud-Est - Centre de Coordination de la Lutte contre les Infections Nosocomiales Sud-Est

    Cote : 01121

    Code Inist : 002B30A11. Création : 199510.