logo BDSP

Base documentaire


  1. Etat de la résistance du pneumocoque à la pénicilline G dans le cadre de l'épidémiologie bactérienne actuelle de l'otite moyenne aiguè de l'enfant.

    Article - En français

    Entre janvier 1992 et avril 1993,664 prélèvements de pus d'otites moyennes aiguès ont été pratiqués à la consultation ORL de l'hôpital Trousseau par aspiration protégée. 26,1% des cultures ont été stériles, 352 germes ont été ainsi isolés.

    Les principaux germes retrouvés ont été :

    • Haemophilus (48%), pneumocoques (30%, dont 14% sensibles à la pénicilline),

    • Pseudomonas (7%),

    • Staphylococcus aureus (9%). Les résultats ont ensuite été étudiés selon l'âge et selon le type de pathologie.

    Nous avons pu confirmer l'augmentation depuis quelques années du pourcentage d'H. influenzae bêta-lactamase+et de pneumocoques de sensibilité anormale à la pénicilline.

    Nous avons noté une nette différence de sensibilité pour H. influenzae et le pneumocoque selon le type d'otite observé, cette sensibilité diminuant parallèlement à l'importance croissante du passé otitique de l'enfant.

    Parmi les 104 pneumocoques isolés, 53% avait une sensibilité diminuée à la pénicilline et 45% y étaient résistants.

    En findans la thérapeutique, vis à vis des pneumocoques de sensibilité anormale, l'amoxicilline en association avec la rifampicine semble constituer une solution.

    Mots-clés Pascal : Sensibilité résistance, Médicament, Epidémiologie, Otite

    Mots-clés Pascal anglais : Sensivity resistance, Drug, Epidemiology, Otitis

    Logo du centre Notice produite par :
    CCLIN Sud-Est - Centre de Coordination de la Lutte contre les Infections Nosocomiales Sud-Est

    Cote : 01010

    Code Inist : 002B30A11. Création : 199510.