logo BDSP

Base documentaire


  1. Le diagnostic des hépatites virales transmises par voie féco-orale.

    Article - En français

    Synthèse.

    Les hépatites virales à transmission féco-orale sont dues à deux virus bien distincts, le virus de l'hépatite A (VHA) et le virus de l'hépatite E (VHE).

    L'hépatite A ne doit plus être considérée comme une affection bénigne de l'enfance.

    Les progrès de l'hygiène ont raréfié les contacts avec le VHA dans les pays industrialisés, rendant les populations plus réceptives et les épidémies plus massives.

    Survenant plus tard au cours de la vie, les infections sont plus fréquemment symptomatiques et parfois graves.

    Le diagnostic de certitude est établi facilement sur la mise en évidence des IgM anti-VHA par immunocapture.

    Avec l'identification récente du VHE, le diagnostic des hépatites non-A, non-B à transmission entérique n'est plus un diagnosticd'exclusion.

    La commercialisation des premières trousses ELISA pour la détection des anticorps anti-VHE permet de préciser cette étiologie, notamment chez les personnes ayant séjourné dans une région endémique.

    Dans tous les cas, le diagnostic d'unehépatite virale aiguè devrait résulter d'une démarche économique et rationnelle.

    Mots-clés Pascal : Hépatite virale, Hépatite virale A, Hépatite virale ni A ni B, Diagnostic

    Mots-clés Pascal anglais : Viral hepatitis, Viral hepatitis A, Non A non B Viral hepatitis, Diagnosis

    Logo du centre Notice produite par :
    CCLIN Sud-Est - Centre de Coordination de la Lutte contre les Infections Nosocomiales Sud-Est

    Cote : 00982

    Code Inist : 002B30A11. Création : 199510.