logo BDSP

Base documentaire


  1. La surveillance des infections nosocomiales.

    Article - En français

    Synthèse.

    Les techniques d'exploration et de soins à l'hôpital, la fréquence des états d'immunosuppression thérapeutique ou secondaire à une maladie, le vieillissement de la population accroissent les risques d'infections nosocomiales.

    Certaines d'entre ellessont inévitables, mais d'autres peuvent être prévenues.

    Des mesures d'hygiène appropriées et une utilisation rationnelle des antibiotiques contribuent à cette prévention.

    Sont décrites ici deux méthodes de surveillance des infections nosocomiales.

    Lerelevé d'un jour ou enquête de prévalence est destiné à donner une image instantanée au niveau d'un hôpital.

    La surveillance longitudinale est plus lourde à réaliser mais permet une description plus précise de la situation de chaque unité de soins.

    Cette surveillance est à considérer comme une étape descriptive de la situation locale de la prévalence et de l'incidence des infections nosocomiales.

    Elle doit permettre de déterminer les priorités d'actions à mettre en oeuvre pour assurer la prévention du plus grand nombre d'infections nosocomiales.

    Mots-clés Pascal : Prévalence, Surveillance sanitaire, Epidémiologie, Infection, Prévention, Incidence, Enquête, Hôpital

    Mots-clés Pascal anglais : Sanitary surveillance, Epidemiology, Infection, Prevention, Incidence, Inquiry, Hospital

    Logo du centre Notice produite par :
    CCLIN Sud-Est - Centre de Coordination de la Lutte contre les Infections Nosocomiales Sud-Est

    Cote : 00345

    Code Inist : 002B30A11. Création : 199510.